chargement...



 
Titi Taekwondo en Corée du Sud

Corée du sud

Ile de Ganghwa[Unesco]

Ganghwa est une île située à l'ouest de Séoul. C'est l'un des trois grands sites de dolmens de Corée du sud classés à l'Unesco. C'est sur cette île que se réfugia le roi lors de l'invasion mongole du XIIIème siècle. Il y commanda la gravure du Tripitaka (les textes bouddhiques appelés aussi Trois Corbeilles) qui seront plus tard transférés au temple Haeinsa. Au XVIIème siècle, un autre roi coréen y trouva refuge lors de l'invasion Manchoue. Enfin, l'île fut envahie en 1866 lors de l'expédition française en représaille à l'assassinat de prêtres missionnaires.

Dolmen Goindol

Et oui, il y a des dolmens en Corée d'ailleurs elle a même 40% des mégalithes de la planète ! Celui-ci avec ses 7 m de long pour 2,60 m de haut est le plus grand du pays. Il date de l'âge de bronze. Ca rend pas mal la photo de nuit...

Dolmen Goindol

Sur le site, on peut aussi observer des reproductions d'autres mégalithes (dont une statue de l'île de Pâques) et de huttes.

Temple Jeongdeungsa

Le temple est encadré d'une forteresse du XVIIIème siècle qui aurait été construite sur le site de la première forteresse de Corée qui, selon la légende, aurait été construite par les 3 fils de Dangun (voir Mont Manisan ci-dessous). Quant au temple, il date du IVème siècle et c'est ici que furent gravées les 81.340 plaques en bois du Tripitaka au XIIIème siècle. Unique en Corée, les sculptures de singe sous les arêtes du hall principal.

Sculpture de singe sous le toit

Temple Bomunsa

Il est situé sur une autre petite île, Seongmodo, à l'ouest de l'île principale. L'histoire de ce temple est liée à la découverte de 23 "statues" par un pêcheur dans ses filets qui les donne aux moines après qu'une apparition dans un rêve lui révèle qu'il s'agit de statues bouddhiques. Cette scène est représentée sur l'un des murs du temple. En hauteur, il y a un bas-relief de 10 m de haut représentant la bodhisattva de la compassion Avalokitesvara (en sanskrit).

Mont Manisan

Le mont Manisan est la plus haute montagne de l'île. Au sommet, on trouve l'autel Chamseongdan, qu'aurait érigé Dangun (ou Tangun), le fondateur de la Corée. C'est toujours un lieu sacré pour les fidèles (peu nombreux) du daejonggyo (ou taejonggyo) qui est sans doute la plus ancienne religion de Corée, basée sur le culte de Dangun. infos sur Dangun légende de Dangun

En ces temps très reculés régnait sur les cieux le roi Hwanin. Il surprit un jour son fils Hwanung en pleine contemplation du monde terrestre, et fort soucieux l’interpella. Il s’en enquit auprès de Hwanung qui lui répondit que le sort des humains qui de jour en jour s’engluaient dans le mensonge et la fourberie lui importait, et il exprima son souhait de descendre sur terre les aider. A contrecœur mais rempli de fierté paternelle, Hwanin lui accorda son souhait et l’envoya sur terre, plus précisément au sommet du mont Baekdu (que l’on appelait autrefois Taebaek), accompagné d’une escorte de 3 000 serviteurs. Avec l’aide de ses ministres des vents, des nuages et des pluies, Hwanung y fonda la cité de Sinsi (Cité Divine) et se mit en devoir d’éduquer le peuple et de lui enseigner les bases de l’agriculture et de la médecine. Un beau jour, deux animaux, un tigre et un ours, se présentèrent devant Hwanung avec la requête suivante : ils souhaitaient devenir humains. Hwanung les mit en garde contre la difficulté de l’épreuve qu’il leur faudrait surmonter, mais face à leur obstination, il se décida à leur accorder à chacun 20 gousses d’ail et de l’armoise (artemisia capillaris) accompagnés des instructions suivantes : « Priez aux Dieux pendant cent jours, enfermés à l’abri de la lumière, et nourrissez-vous de ces seuls aliments ». Les deux animaux s’enfermèrent dans une grotte et l’épreuve débuta. Au bout d’une vingtaine de jours, le tigre n’en pouvant plus abandonna son rêve de devenir un homme et s’enfuit de la grotte. L’ours en revanche endura l’épreuve jusqu’au bout, et s’en trouva récompensé et transformé en une très belle femme. A sa sortie, Hwanung la baptisa Ungnyeo. Un nouveau souhait germa en elle, celui d’avoir un jour son propre enfant. Emu par ses prières, Hwanung l’épousa et quelque temps après, Ungnyeo accoucha d’un garçon que l’on le nomma Dangun. Il devait devenir le premier ancêtre du peuple coréen. Le calendrier coréen débutait d'ailleurs en 2333 av. J.C. (date supposée de la naissance de Dangun) jusqu'à la fin du XIXème siècle.
Après avoir hérité du trône de son père, Dangun fit construire la ville de Pyongyang qui devint la capitale de ce nouveau royaume,appelé Joseon. La légende, qui daterait du XIIIe siècle, raconte que Dangun le bien aimé (car toujours soucieux du bien-être de son peuple) se serait retiré dans la montagne pour devenir un esprit immortel et se serait ainsi "désincarné" en dieu de la montagne à l’âge de...1 908 ans. Ainsi dans le chamanisme, Dangun sur la fin de sa vie, où il aurait été aidé d'un tigre et de deux serviteurs, a été associé à Sansin (ou Sanshin), l'esprit de la montagne.


Rm : le sentier qui mène au sommet en 1h est facile d'accès, mais attention si trop de neige pour la descente...