chargement...



 
Titi avec parapluie et chapeau melon au Royaume-Uni

Royaume-Uni

Londres, "le melting pot anglais"[Unesco][+]

cabine téléphonique, boîte aux lettres, bus, taxi

Londres est une place importante pour la finance mais aussi la culture et l'art. C'est la plus grande capitale d'Europe que ce soit pour sa population ou son économie et le niveau de vie est aussi cher qu'en Suisse, voire encore plus pour l'immobilier ! Bien que dynamique, une tranquilité se dégage malgré tout de la capitale (à condition de ne pas être dans le métro ou dans les bouchons aux heures de pointes bien sûr !) : le flegme britannique est bien présent et la moindre bousculade est suivie d'un "sorry". Et bien sûr, impossible de ne pas parler des fameuses cabines téléphoniques rouges (bien qu'elles commencent à être remplacées par des cabines plus classiques), des boîtes aux lettres rouges, des taxis et bus à impériale ("double decker") bien que ces deux derniers ont été modernisés ! Point de tour d'immeuble HLM ici, tout le monde possède sa petite maison typiquement anglaise : il en résulte que la capitale est immense et bien plus étendue que Paris. Le centre historique est heureusement principalement concentré en centre ville. Quant à la voiture : elle est à oublier au centre de Londres. D'ailleurs, dans l'agglomération, il y a assez peu d'indications et il vaut mieux avoir un plan. En roulant de nuit sur le "ring" (périph'), il m'est arrivé de croiser des renards ! Plutôt innattendu en ville, "n'est-il pas ?"... A noter aussi la présence de nombreuses caméras de surveillance dans les rues : elles ont déjà permis de résoudre plusieurs cas d'agression (et il y en a, comme dans toute capitale, d'ailleurs certains quartiers sont à eviter). Je m'étais fait la réflexion que cela tranchait de la culture française où un tel dispositif, malgré ses avantages, n'aurait pas été vu d'un bon oeil en 2007 mais depuis la vision des choses (c'est le cas de le dire) a évolué... L'argot londonien est appelé cockney.

Pour les continentaux, il faut vite perdre l'habitude de commencer à regarder à gauche avant de traverser la route ! Ici, comme dans toutes les îles Britanniques on roule à gauche. Pour la conduite, il faut faire attention à bien estimer la largeur de la voiture sur la gauche quand on conduit avec un volant à droite (question d'habitude). Quant au métro "underground" ou "tube", parfois le "mind the gap" (attention à l'espace) se justifie ! il y a quelques stations avec courbures où il faut vraiment faire attention !

La lecture du blog Visiter Londres vous apportera l'avis d'un expatrié avec des bons plans et des informations sur la vie dans la capitale.

Qu'ajouter ? Que la meilleure période pour s'y rendre est sans doute le printemps.

Pour les plus grands épisodes de son histoire, Londres a été ravagée par la peste en 1665 avant d'être dévastée par un grand incendie de 5 jours l'année suivante. Au début de la seconde guerre mondiale, la ville subit d'importants bombardements allemands : "le blitz".

Big Ben et le Parlement de Westminster

Le palais de Westminster, longeant la Tamise, est tout simplement superbe !

Il a été reconstruit dans le style Tudor médiéval après un incendie en 1834. Il abrite la chambre des communes (élus du peuple) et la chambre des Lords (élus héréditaires). Ces deux chambres constituent le parlement britannique. Pour la visite, il faut adresser une demande au consulat ou à l'ambassade française et s'y rendre en août ou septembre.

Westminster

La tour de l'horloge, achevée en 1859, est sans doute le symbole le plus représentatif de Londres (avec tower bridge). Pour garder une heure juste, l'horloge est réglée avec précision avant chaque début d'année au moyen d'anciennes pièces de un penny. On en rajoute une sur le mécanisme si l'horloge avance et on en retire une si l'horloge retarde.

"Big Ben" désigne la cloche (et non l'horloge !) située dans la tour de l'horloge. Ce nom viendrait de Benjamin Hall, un homme de grande taille (d'où le "big"), membre du Parlement, qui supervisa les travaux du bâtiment et l'installation de la cloche de 13,5 tonnes. Mais il existe une autre version qui attribue pour origine du nom le boxeur Ben Caunt...

Le long du parlement, on peut aussi voir une statue équestre de Richard Ier dit "Coeur de lion". Les décorations extérieures valent le coup d'oeil. Le square du parlement est bordé de plusieurs statues de personnages britanniques célèbres dont le premier ministre Winston Churchill, héro de la seconde guerre mondiale. Dans le parc attenant, un monument commémore l'abolition de l'esclavage.

Tower bridge

Ce pont date de la fin du XIXème siècle et a été volontairement construit dans une imitation du style néo-gothique, mais à l'intérieur, il est à la pointe de la technologie de l'époque de sa construction. Pour ajouter au charme, c'est un pont-levant et c'est vrai qu'il "en jette" !

Tower bridge

Tour de Londres

Héritage de Guillaume le conquérant (duc de Normandie), la tour de Londres est un château entouré de remparts et d'un fossé. Elle fut à la fois forteresse, résidence royale et prison. Les Yeomen warders encore appelés beefeaters (gardiens du buffet royal) sont les gardiens de la tour. Ils sont pris d'assaut par les touristes pour une pose photo-souvenir à laquelle ils se livrent bien volontier ! Une cérémonie de remise des clefs se tient tous les jours à 21h45 mais impossible d'y assister directement : il faut réserver.

A l'intérieur des remparts, on y croise d'énormes corbeaux ("raven"). C'est devenu une coutume depuis Charles II (XVIIème siècle) d'y garder au moins six corbeaux car il était dit que le royaume ne subirait pas d'invasion tant qu'il y aura des corbeaux à la tour de Londres. D'ailleurs on leur coupe le bout des ailes pour qu'ils ne puissent pas s'envoler et on remplace un corbeau mort pour maintenir leur nombre.

Tour blanche Beefeater (yeoman warder) Corbeau

A l'intérieur des bâtiments, on découvre :

- armes et armures

- une époustouflante exposition de couronnes royales et regalia : je veux une couronne comme ça ! ;-)

- des instruments de torture (dire que ces horreurs ont existé...), mine de rien, la tour recèle des souvenirs déplaisants comme elle a servi à la fois de prison et de lieu d'éxécution pour plusieurs personnes dont les femmes adultères d'Henri VIII (le même roi qui est à l'origine de l'église anglicane et de l'éloignement d'avec le Pape, ce qui lui permettait de se marier autant de fois qu'il le souhaitait !) : pas vraiment un gentleman celui-là !, ou le roi Charles Ier renversé par Cromwell.

- un musée des fusiliers royaux

- la tour Beauchamp avec des graffitis laissés par des prisonniers

Enfin ajoutons que selon la légende, et à cause des exécutions et tortures commises dans ces lieux, la tour serait hantée par plusieurs fantômes et même le fantôme d'un ours (la tour accueillait aussi une ménagerie).

Cathédrale Saint-Paul

cathédrale Saint-Paul

Elle mesure 365 feet de haut, soit un foot (30,48 cm) pour chaque jour de l'année.


Une des caractéristiques de la cathédrale, que l'on doit à l'architecte Wren, est d'avoir deux tours symétriques mais dont une seule possède une horloge ! Le fronton représente la conversion de Saint-Paul.


A l'intérieur (photos interdites), on peut découvrir des fresques, un choeur à baldaquin ainsi qu'un double dôme : un dôme intérieur et un dôme extérieur. Du dôme intérieur, on accède à la galerie "des murmures", dont l'incroyable acoustique permet d'entendre le moindre chuchotement. Du dôme, on a une belle vue sur les environs. Plusieurs personnalités dont l'amiral Nelson sont enterrées dans la crypte.
A l'extérieur, on peut voir une statue de Saint-Paul, le saint patron de la ville.

Westminster abbey

Westminster abbey

L'entrée est chère mais il s'agit de l'église du couronnement des monarques en Angleterre depuis le sacre de Guillaume le conquérant en 1066 !


Westminster abbey regroupe des centaines de tombes dont celles d'Elisabeth Ier, d'Edouard Ier, d'Henri III, d'Henri VII, d'Edouard III ou encore Richard II... Certains mausolées, en couleur, sont superbes ! Il y a aussi la tombe d'un soldat inconnu de la première guerre mondiale. Les poètes, auteurs dramatiques, et scientifiques ne sont pas oubliés : il y a plusieurs mémoriaux dont un dédié à Shakespeare, un autre à Charles Dickens, un à Rudyard Kipling, encore un au poète Lord Byron, Newton également pour les scientifiques... Il y a même une pierre au nom de Darwin ! plutôt curieux pour un "évolutioniste" d'être dans une église, même si certains diront qu'il n'y a pas incompatibilité... La chapelle Henri VII est superbe pour ses voûtes et stalles ! dommage que les photos soient interdites. Quant au trône du couronnement, le moindre que l'on puisse dire est qu'il est sûrement d'origine !

Westminster cathedral

Construite en brique dans un style Byzantin à la fin du XIXème siècle, cette remarquable cathédrale est décorée de marbre et mosaïques (notamment dans les chapelles).

Palais de Buckingham

Vu de l'extérieur, je dirais rien d'extraordinaire compte tenu de sa réputation. C'est la reine Victoria qui choisit de résider à Buckingham palace à la fin du XIXè siècle. Il y a d'ailleurs un imposant monument à la reine Victoria en face du palais.

Palais de Buckingham

On peut assister à la relève de la garde à 11h un jour sur deux, sauf en cas de pluie. Le célèbre chapeau des gardes vient des soldats des armées napoléoniennes (comme quoi...) et ils sont faits avec des poils d'ours ! A partir du palais, on peut continuer en direction du palais Saint-James. On y voit un garde de sa majesté(e) mais l'entrée est interdite. Par contre, en contournant le bâtiment, on tombe nez à nez avec un autre garde en poste.

Gardes de sa majesté(e)

Whitehall

Horse guard

Whitehall est une grande avenue qui part de Westminster pour rejoindre Trafalgar square. Elle est bordée de ministères et mène aussi au 10 downing street où réside le premier ministre.


Mais ce sont principalement les "horse guards" qui attirent l'attention !

Trafalgar square

Statue de l'amiral Nelson

C'est une grande place avec une colonne supportant la statue de l'amiral Nelson, vainqueur posthume de la bataille de Trafalgar (pendant laquelle il trouva la mort) contre les flottes espagnoles et françaises de Napoléon. Quatre statues de lions en bronze sont disposées au pied de la colonne de Nelson. Le lion est le symbole du Royaume-Uni.


On y trouve beaucoup de pigeons à la recherche des quelques miettes laissées par les passants !


Plus loin, il y a deux grandes fontaines et le bâtiment de la National Gallery.

Un peu plus au sud, on passe par l'"Admiralty arch". Au nord de la place, le colisée de Londres est un opéra. Le globe du toit tourne et est plutôt original pour ce type de bâtiment.

London eye

Bien que ce soit cher et avec une file d'attente impressionnante, c'est idéal pour avoir une vue aérienne de la ville. Et de là, on voit bien qu'il n'y a pas de grandes tours d'immeuble : c'est tout en longueur ! Belle vue sur Westminster, par contre on ne voit pas Tower bridge, situé après le coude de la Tamise.

Appelée aussi la grande roue du millénaire, la london eye est la première roue à avoir des nacelles (il y en a 32) situées à l'extérieur de sa circonférence pour permettre une meilleure vue.

Monument

La station de métro 'monument' mène à une colonne dorique de 62 m construite de 1671 à 1677 pour commémorer le grand incendie de 1666 qui détruisit une grande partie de Londres. Après avoir gravi les 311 marches (un certificat est décerné à la descente : sympa !), on dispose d'une vue superbe sur la City et Tower Bridge.

La City

La City

La City est l'ancien coeur historique de Londres. Sa devise est "Dieu nous guide" et son armoirie reprend la croix de Saint-Georges (armes de l'Angleterre) supportée par deux griffons (qui sont plutôt représentés comme des dragons) avec l'épée de Saint-Paul, le saint patron de la ville. Le griffon seul était aussi utilisé pour marquer les limites de la City.


Détruite par l'incendie de 1666, la City est devenue un quartier financier et d'affaires parmi les plus importants au monde (c'est même aujourd'hui le second après les Etats-Unis).


Parmi les tours (peu nombreuses finalement), on a notamment la Swiss Re Building surnommée "le cornichon" en raison de sa forme, et la Lloyd qui date de 1986 et a été construite par l'architecte du centre Pompidou de Paris : effectivement, toutes les canalisations et autres conduites sont à l'extérieur. Personnellement, mention négative... Heureusement, le marché Leadenhall attenant est magnifique !

Les bâtiments de la bourse (dont l'ancienne bourse royale) sont situés à courte distance des buildings.

Temple church

Cette ancienne église templière (1166) est située dans un quartier résidentiel où l'on peut apercevoir des emblèmes de l'agneau (symbole du Christ) portant le drapeau anglais et de Pégase (le cheval ailé).

L'ordre des Templiers est souvent représenté par deux chevaliers partageant le même cheval, comme nous le rappelle une statue à l'entrée.

A l'intérieur de l'église, alors que l'on découvre les effigies de gisants de templiers du XIIIè siècle, on est "observé" par de nombreux visages avec toute sorte d'émotions même si le rictus et la grimace sont les principaux traits.

Obélisque de Cléopâtre

Sur l'une des rives de la Tamise, on peut voir un obélisque datant de 1500 av J.C. et provenant d'Héliopolis. Des sphinx en bronze ont été ajoutés sur deux côtés en guise de décoration.

Piccadilly / Soho / China town

La place animée de Piccadilly me rappelle la place Saint-Michel de Paris car l'une comme l'autre sont des lieux de rendez-vous.

A l'un des coins de la place, des néons géants projettent des publicités alors qu'au centre la statue d'Eros vient de décocher sa flèche ! qui est l'heureux(se) élu(e) ? Cette statue fontaine est aussi appelée Shaftesbury memorial en l'honneur de l'homme politique à l'origine de l'interdition du travail des enfants dans les mines.

Piccadilly Eros

Au nord de la place, on accède à deux quartiers atypiques :

- Soho où tous les genres sont réunis. Nombreux cafés et restaurants cotoient sex-shops et peep-shows...

- China town où, sur une rue, Londres devient Chinois : journaux et inscriptions en Chinois. Les entrées sont matérialisées par une grande porte. A voir, notamment pour les restaurants.

Covent garden

C'est un marché couvert très animé. L'équivalent des anciennes halles de Paris.

Covent garden

Quartier Holborn et Inns court

Le griffon délimite la frontière d'avec la City. On y peut voir le palais de Justice qui possède une grande horloge, Twinings qui est une grande enseigne de thé à Londres, Staple Inn qui est un des rares (le seul ?) bâtiments encore en style Elisabéthain du XVIè siècle à Londres, l'entrée de l'église Saint-Andrew qui est encadrée de 2 statues d'écoliers en bon état : les Britanniques sont soigneux.

Cathédrale Southwark

Cathédrale depuis 1905, elle vaut le coup d'oeil. Un mémorial à Shakespeare rappelle que l'auteur se rendait ici même pour prier.

Barbican center

C'est un grand quartier tout en béton construit après les destructions causées par le Blitz de la seconde guerre mondiale. Faut aimer ! personnellement, je ne suis pas emballé ! Heureusement, c'est quand même fleuri.

Little Venice

C'est le nom donné à cet endroit paisible où trois canaux se rejoignent. Charmant ! dire qu'on est en plein Londres...

Little Venice

Leicester square

On peut prendre la pose devant la statue de Charly Chaplin ou Shakespeare.

A proximité, on a une artère de cinémas et restaurants. On peut aussi voir une maison à oriel.

Harrod's

C'est un grand centre commercial spécialisé dans le luxe : des portiers ouvrent même les portes ! Dès la tombée de la nuit, le bâtiment, parfaitement illuminé, prend encore une autre dimension.

Harrod's

Hyde park & Kensington gardens

Statue de Peter Pan

Ces deux grands parcs sont attenants et séparés par un lac. Ce sont sans doute les parcs les plus charmants de Londres et j'ai vraiment apprécié m'y balader. Une allée sablée est même en place pour les cavaliers qui souhaitent y faire trotter leurs chevaux.


Près de marble arch, le "speaker's corner" est un espace où n'importe quel orateur peut venir parler de n'importe quoi et se faire haranguer par la foule. A voir mais uniquement le dimanche (dommage pour moi, j'ai loupé ça...). Au sud-est du parc on peut voir une autre arche : l'arche de Wellington.


Un bassin annulaire a été construit en hommage à Lady Di. Mais c'est le colossal mémorial au roi Albert, mari de la reine Victoria, qui est le plus impressionnant. Il faut croire que la Reine l'aimait vraiment énormément pour commander un tel mémorial ! Aux quatre extrémités, les statues représentent 4 continents : l'Europe (symbolisée par un taureau), l'Amérique (symbolisée par un bison), l'Afrique (symbolisée par un chameau) et l'Asie (symbolisée par un éléphant).

HMS Belfast

Il s'agit d'un croiseur datant de 1938 et ayant été utilisé pendant le débarquement de Normandie en 1944. Il a été reconverti en musée.

Par expérience (visite du croiseur Colbert qui était ancré à Bordeaux en France il y a plusieurs années), je sais qu'une telle visite prend, au moins, entre 2 et 3h, donc impasse pour cette fois... A voir quand même une fois prise à l'extérieur dans la galerie.

Shakespeare's globe

William Shakespeare (1564-1616) est considéré comme le plus grand poète et écrivain d'Angleterre. Qui ne connaît pas le "to be or not to be, that is the question" (être ou ne pas être, telle est la question) de la pièce Hamlet ? Des pièces de Shakespeare furent créées dans un théâtre londonien appelé théâtre du globe qui brûla en 1613. Le nouveau théâtre n'a été reconstruit qu'en 1996 avec une architecture à ciel ouvert. On peut assister à des représentations en été.

Sherlock Holmes

Le célèbre détective privé des romans et nouvelles de Sir Arthur Conan Doyle vivait au 221B Baker street. Il était souvent accompagné dans ses enquêtes par le docteur Watson, et la réplique "élémentaire mon cher Watson" est connue de tous. Il se trouve que la rue baker street existe bien à Londres et qu'une statue de Sherlock Holmes y a même été construite en son honneur, comme si c'était un personnage historique !...

Un petit musée lui est consacré mais apparemment, ce ne serait qu'une salle créée pour reproduire l'univers du détective : j'ai fait l'impasse.

Musée Madame Tussaud

Les Beatles

D'origine française, Madame Tussaud (1761-1850, née Grosholtz) apprend à faire des masques de cire auprès d'un artiste allemand, Curtius, pour lequel elle travaillait comme femme de ménage à Berne. Elle commença ses premières cires en France avec celles de Voltaire et Rousseau. Lors de la Révolution française, elle d'abord condamnée à la guillotine pour proximité avec la noblesse avant d'être graciée pour réaliser des masques mortuaires de révolutionnaires ou de leurs victimes. Partie en Angleterre pour présenter ses collections, elle y est bloquée à cause des guerres napoléoniennes et s'installe finalement à Londres.


Aujourd'hui, on y trouve des cires d'artistes (les jeunes filles semblent apprécier Tom Cruise ou George Clooney, alors que les garçons penchent plutôt pour Kylie Minogue ou Britney Spears), des sportifs, des personnages historiques et politiques du monde entier.

Ci-contre, une sélection "so British" ! Chacun y va de sa pose devant les "mannequins" grandeur nature et arriver à prendre certains artistes (en cire) en photo seuls relève du défi.


Le "spirit of London" est un parcours en cabine retraçant les grandes étapes de la capitale. Et pour ceux qui ne craignent pas les cauchemars, il y a la chambre des tortures ("chamber live"). Ajoutons qu'il y a plusieurs musées Madame Tussaud dans le monde mais celui de Londres est sans doute le plus célèbre. Parmi les musées de cires célèbres dans le monde, on a aussi le musée Grévin de Paris.


A proximité, on peut faire un tour à Regent's park (pour passer voir les jardins de la Reine).

Musée des sciences naturelles

Le bâtiment en lui-même est déjà remarquable. Arrivant sur le tard (mais de 16h30 à 17h50 c'est gratuit !), je fais une visite éclair. C'est l'équivalent du musée d'histoires naturelles du jardin des plantes de Paris. On y trouve de nombreux types d'animaux, pierres et même ossements de dinosaures. Il y a même une reconstitution animée d'un Tyrannosaure (baptisée T. Rex)...

British museum

Comme le Louvre de Paris, c'est un très grand musée mais dédié uniquement aux civilisations (pas de tableaux ici, il faut aller à Tate gallery).

J'ai particulièrement apprécié la partie égyptienne (pour les sarcophages et momies) et assyriennes (superbes statues et frises de Nimrud...). La partie amérindienne n'est pas mal non plus ! Le clou de la visite est bien sûr la pierre de Rosette.

Pour la partie Grecque, citons les vestiges du temple d'Halicarnasse (l'une des 7 merveilles du monde antique, aujourd'hui disparue), le discobole et un buste d'Alexandre le Grand.

Il y a vraiment beaucoup d'autres choses à voir, dont l'homme de Lindow (visite fermée pour rénovation lors de mon passage), et ce n'est pas trop de compter une demi-journée...

Notons aussi que le british museum détient un crâne de cristal qui daterait de l'époque pré-colombienne sans que l'on puisse expliquer sa fabrication avec les moyens de cette époque, ce qui suscite toute sorte de spéculations d'autant qu'il y en aurait plusieurs répartis dans le monde... Leurs authenticité reste cependant remise en question.

Autres

  • Nombreux autres musées : musée de Londres, Tate gallery, musée des sciences, National gallery, musée Victoria & Albert...

  • Greenwich : le quartier du fameux méridien à partir duquel on calcule les décalages horaires. Il y a un musée maritime... je n'en sais pas plus, faute de temps, je ne m'y suis pas rendu.

  • Sur ma route, j'ai croisé l'hôtel Russel et le moindre que l'on puisse dire est qu'il en jette !

  • On trouve des "starbucks coffee" un peu partout (c'est pourtant américain...), à la différence de Paris, en tout cas en 2007...